Création d’entreprise : Quelles sont les charges à prévoir ?

Une entreprise doit s’engager sérieusement en termes de dépense afin générer un chiffre d’affaires en plus des bénéfices, en définissant ses activités et sa forme juridique, l’entreprise fera face à différentes charges imposées et nécessitent la mise en place d’un prévisionnel financier pour garantir les activités. Par rapport aux investissement qui apportent un apport économique dans le temps, la liste des charges d’une entreprise varie en fonction de son stade de vie.

Les charges lors de la création d’une entreprise

Lors de la création d’une entreprise, les formalités pour créer une entreprise précèdent automatiquement le lancement des activités, à l’exception de l’immatriculation auprès du centre de formalités des entreprises qui peut s’effectuer dans un délai de 30 jours après le début de ces derniers. Cette procédure validera le choix du statut juridique et permettra à l’entreprise d’être officiellement reconnue par les autorités fiscales, les charges relatives à la création de l’entreprise peuvent néanmoins être indépendantes des procédures administratives, et sont à savoir : les frais liés à la construction du projet tels les frais de dépôt de brevet ou d’une marque, les dépenses engagées pour la réalisation d’une étude de marché et d’un prévisionnel ainsi que les coûts relatifs à la recherche, développement et conception de produits et services.

Il faut remarquer que les charges peuvent être déductibles selon le statut juridique et doivent être profitables à l’entreprise, non ostentatoires et justifiables.

Les charges fixes et variables

Les charges fixes correspondent aux frais réguliers prédictibles issues des activités de l’entreprise, elles concernent l’ensemble des charges maintenant les performances et l’efficacité de l’entreprise (loyers, salaires, assurances, achats d’équipements, dépenses logistiques, de maintenances et d’entretien, etc.). Contrairement aux charges fixes, les charges variables sont en fonction de l’importance de l’activité de l’entreprise et incluent des charges pouvant être optionnelles (achat de matières ou énergies destinées à la production, les salaires versés si l’entreprise emploie des intérimaires, les frais issus de la destruction partielle de la production, etc.).

Les charges pour une société

Les formalités de création sont rallongées si l’entrepreneur décide de fonder une société, elles cumulent alors en tant que charges supplémentaires : les honoraires des professionnels chargés de la rédaction du statut pour les sociétés sont ajoutés aux charges et dans le cas où l’intervention d’un commissaire aux apports est requise, ses honoraires seront également rajoutés. Les frais de publication de l’avis de constitution dans un journal d’annonces légales, les frais de greffes pour le dépôt de la demande d’immatriculation et les coûts d’inscription des bénéficiaires se cumulent aussi dans la catégorie des charges de création.

Etude de marché qualitative ou quantitative ? Quelles différences ?
Etude de marché : comment réaliser une enquête par questionnaire ?