Créer une micro-entreprise : démarches et formalités

Le statut de micro-entrepreneur est délesté des lourdes contraintes des entreprises classiques. Le but des auto-entrepreneurs est de pouvoir exercer une activité en plus d’une activité principale et ce de manière partielle ou à temps plein. Malgré la facilité d’obtenir le statut de micro entrepreneur, il y a des obligations à remplir et des lois qui encadrent ces entreprises individuelles.

Définition d’une micro-entreprise

Une micro-entreprise est une entreprise individuelle. Le régime social et fiscal simple et allégé le distingue des entreprises habituelles. Les impôts sont faciles à calculer et également allégés. Et les cotisations sont payables d’une manière simple. Il y a par contre des conditions et des formalités à remplir avant l’obtention du statut d’auto-entrepreneur.

Comment créer son entreprise ?

Il y a des démarches administratives et comptables à suivre pour obtenir le statut d’auto-entrepreneur et créer une micro-entreprise. D’abord, la déclaration d’activité qui consiste à informer toutes les institutions du lancement du projet en fournissant certaines informations comme le régime fiscal et social et le type d’activité. Il faut indiquer la domiciliation, exigée par la loi, toute entreprise devant avoir une adresse physique. En France, il est nécessaire de suivre le SPI ou Stage de Préparation à l’Installation avant de créer une micro-entreprise pour avoir les bases de gestion d’entreprise. Selon l’activité, l’assurance professionnelle est recommandée ; elle est obligatoire pour les activités artisanales. La comptabilité allégée de la micro-entreprise fait qu’il n’y a pas de TVA à collecter mais l’auto-entrepreneur doit justifier les recettes et les achats. C’est pourquoi un compte distinct du compte personnel est exigé. Ainsi, devenir micro-entrepreneur nécessite de passer par ces quelques formalités que vous pouvez aboutir sur  www.statutentreprise.com pour pouvoir bénéficier de tous les avantages.

Les conditions de création d’une micro-entreprise

Deux conditions sont nécessaires pour bénéficier du statut de micro-entreprise. Premièrement, l’activité doit être autorisée à bénéficier du régime micro-fiscal. Deuxièmement, le chiffre d’affaires ne doit pas excéder un certain seuil pour les secteurs d’activités de prestations de service et commerciales, et ce depuis le 1er janvier 2018 en France. Le statut d’auto-entrepreneur est ainsi suivi de certaines obligations comme payer ses cotisations sociales et déclarer son chiffre d’affaires aux entités correspondantes.

Créer ou cesser ses activités en tant qu’auto-entrepreneur est également simple. Grâce à ses avantages et à ses facilités, ce type de statut permet aux auto-entrepreneurs d’exercer leurs activités sans trop de contraintes administratives et formelles.

Combien coûte la rédaction des statuts d’une société ?
Comment obtenir une carte de commerçant ambulant ?