Etude de marché qualitative ou quantitative ? Quelles différences ?

Avant d’introduire un nouveau produit sur le marché, connaître le potentiel de ce dernier est important. Afin de déterminer les attentes et les besoins des futurs clients, la question de savoir s’il faut une étude de marché qualitative ou quantitative s’impose. L’une comme l’autre, ces 2 approches ont chacune leurs particularités. L’une sert à comprendre les clients tandis que l’autre permet de sonder leur satisfaction à l’aide des mesures. Pourtant, la réalisation de l’une ne piétine pas l’autre, au contraire l’une a besoin de l’autre pour le succès du lancement.

Différences par rapport à l’objectif

Le but d’une étude qualitative est de comprendre les problèmes des prospects. Elle permet d’avoir des explications sur leurs difficultés afin de rendre le produit ou le service à lancer en adéquation avec les attentes de ces derniers. La recherche est plus axée sur l’élaboration du profil des clients potentiels. Il s’agit en effet d’une recherche des idées qui entrent dans cette amélioration du produit ou service. Les raisons d’une recherche quantitative en revanche, comme son nom l’indique, c’est de chercher à avoir des données chiffrées. Ainsi, elle décrit le marché, puis mesure l’intérêt que portent les futurs clients. La largeur de l’échantillon importe dans cette partie de l’étude au détriment de la profondeur des questions posées.

Différences au niveau contenu

Les méthodes de l’étude sont également différentes. La recherche en approche qualitative se concentre sur les questions ouvertes dont les réponses reflètent les avis et les vécus des personnes interrogées. Il s’agit au fait de formuler des hypothèses en vue d’éclaircir les problématiques, les possibilités et les pertinences qui invitent à réflexion. Les réponses sont en effet les propres mots des individus interrogés et il peut en ressortir des mots originaux. Inversement une étude de marché quantitative se porte sur des questions fermées et valide des hypothèses. Elle est plus utilisée pour le bien fondé des problématiques ou si elles ne sont que des perceptions. Les résultats sont des éléments de mesure qui confirment les problématiques.

Deux approches complémentaires

Même si ces deux techniques sont totalement différentes, leurs résultats sont interdépendants. De la part du questionnaire quantitatif en ressort des données statistiques permettant d’avoir la taille du projet, ses caractéristiques selon les prospects ainsi que leurs attentes par rapport au tarif par exemple. Les réponses sous forme numériques sont claires et faciles à analyser alors que dans le questionnaire qualitatif, on prend en compte le facteur humain. Lequel donne particulièrement des explications sur les aspects méconnus. Il arrive même que des parties insoupçonnées y soient éclairées grâce aux entretiens, avis d’experts ou de groupes de discussion. Des études de comportements et de cas viennent les compléter.

Etude de marché : comment réaliser une enquête par questionnaire ?
Faire un business plan : est-ce vraiment nécessaire ?